Tuto: Le montage des chenilles « Friul »

by Max Lemaire

Il existe plusieurs façons de procéder au montage des chenilles métalliques de la marque Friulmodel bien connue des maquettistes. Ici, nous vous proposons une technique parmi d’autres qui vous permettra d’obtenir un résultat sans faille. Cette technique est bien sûre adaptable aux différentes références de la marque.

Nous vous proposons en téléchargement un tutoriel au format PDF qui présente le pas à pas de cette technique.

drapeau-fr En Français/In English drapeau-en

Accéder aux téléchargements  

click_here1

Sd.Kfz. 11 & LeFH 18M

Avec la sortie de ces deux maquettes, AFV Club nous permet enfin de disposer d’un tracteur d’artillerie de la classe 3 tonnes, mais aussi d’une des pièces d’artillerie légère Allemande les plus répandue de la seconde guerre mondiale dont la longévité a dépassée la fin des hostilités.

Le Sd.Kfz. 11 a été produit dès 1937 dans différentes versions à partir du châssis du Sd.Kfz. 251. Sa production durera pratiquement jusqu’à la fin du conflit. Il subira diverses modifications pour répondre aux pénuries que connaîtra l’Allemagne dont la plus marquante qui modifie sensiblement l’aspect de l’engin est l’adoption fin 1944 d’une cabine en bois (Sd.Kfz. 11 Einheltsfahrerhaus), maquette également reproduite par AFV sous la référence 35047.

Le LeFH 18 est présenté ici dans sa version ‘’M’’. Celle-ci ne diffère de la version précédente que par quelques détails dont les principaux sont un berceau allégé, et l’installation d’un frein de bouche permettant le tir de charges plus puissantes, portant ainsi la portée de 10600 mètre pour la première version à 12300 mètres pour cette version. C’est le model LeFH 18/ 40 qui fera suite, comportant, lui, beaucoup plus de modifications et de simplifications, adoptant notamment le châssis, les bras et les bêches d’encrage du Pak 40. Notez enfin que le LeFH 18 de 105mm servira à armer le canon automoteur ‘’Wespe’’, mais aussi les engins du major Bercker sur châssis Hotchkiss ayant servis au sein de la 21 Pz.Div. en Normandie.

Les maquettes sont fines et détaillées à souhait. De nombreuses petites pièces sont à assembler, spécialement pour le canon, ce qui demandera une attention accrue quant à leur mise en place. En marge des qualités indéniables de ces deux kits, il y a tout de même deux points qui m’ont causés quelques soucis. Le premier est la couleur du plastique qui ne facilite vraiment pas le montage. En effet, la couleur jaune orangé utilisée par AFV Club rend très difficile le contrôle et la précision des assemblages, et j’ai du avoir recours en de nombreuses occasions au mastic dilué afin d’en améliorer la ‘’lisibilité’’. Le second point est que le plastic est assez cassant, ceci rendant difficile le ponçage des plus petites pièces (j’en ai d’ailleur cassé plus d’une). AFV Club semble toutefois avoir rectifié le tir avec la sortie de ses derniers kits (Sd.Kfz. 251), le plastique semble plus ferme et sa couleur est vert foncé.

 

Sd.Kfz. 11

Je commence traditionnellement le montage par le châssis. Le pont avant est détaillé avec des éléments provenant de la planche Aber. Quelques têtes de boulons sont rajoutées (pièces Aber n°51, n°64, n°66), ainsi que les tresses situées sous le ressort à lames (pièce Aber n°60). Les roues sont dotées d’une valve réalisée avec une petite tige en cuivre. La traverse arrière voit ses marchepieds  remplacés par leurs homologues Aber (pièces n°68). Au centre du marchepied gauche, une prise électrique est ajoutée, ainsi que le robinet de commande de la bouteille d’air comprimée, ceci toujours à l’aide de quelques pièces Aber. Une conduite réalisée en fil de cuivre complètera le dispositif en reliant l’assemblage pièce n°B18/pièce n°B17 à la bouteille d’air comprimée (pièce n°C15 et n°C7). Le crochet caractéristique des engins Allemand sera refait en carte plastique en s’aidant de photos d’un véhicule réel. La manille et sa petite chaîne seront ajoutées après peinture lors de l’assemblage définitif de l’ensemble tracteur/canon sur son socle de présentation. Les bras de suspension sont montés. Les galets de roulement, les barbotins et les roues tendeuses sont assemblés mais non collés (le collage définitif se fera après peinture). Les chenilles sont remplacées par celles provenant de la gamme Friull. Attention, la chenille droite est plus longue que la chenille gauche, ceci venant du décalage des bras supportant les roues, décalage induit par l’assemblage des barres de torsion. L’ensemble ailes/bloc moteur (pièce n°D27) est monté ainsi que les renforts intérieurs (pièces Aber n°49). Trois boulons en étirés sont ajoutés sur l’extérieur de chaque aile afin de simuler les fixations. A ce stade, j’en profite pour mettre en place le pot d’échappement dont la sortie est remplacée par un petit tube du même diamètre réalisé dans une feuille d’aluminium. Lire la suite

BT7 Tamiya

Une fois n’est pas coutume, j’ai décidé ici de me concentrer sur la peinture et de réaliser un montage presque sortie de boite, je n’ai pas pu m’empêcher toutefois d’y rajouter un canon Aber et des chenilles Friul. La maquette Tamiya est du standard chez ce fabricant, injection net et assemblages précis.

Pour la décoration, j’ai utilisé principalement des produits A.K Interactive et Mig Productions. Ce kit se veut une sorte de ‘’laboratoire’’ destiné à l’essai des produits de ces fabricants.

Je suis particulièrement satisfait du résultat obtenu avec ces produits. Je vous propose un petit ‘’pas à pas’’ photographique qui décrit le processus de peinture et de ‘’weathering’’.

M.Lemaire